30 Novembre 2015. Commémoration Île Saint-Paul

L'Île avait revêtu son habit de deuil .

Embarquement pour Saint-PaulLe 30 Novembre 2015 c'est avec beaucoup d'émotion que Maryvonne Tatéossian Le Huludut se prépara à descendre, 85 ans après son Père, sur l'Île  Saint-Paul.

Depuis 4 heures le matin elle était sur le pont du Marion-Dufresne à attendre. Puis à l'Aube, enfin elle vit , se détachant dans la brume matinale, le morceau de terre qui fut le théatre de la tragédie.

Enfin, les noms de ceux que tout le monde appelait les "Oubliés de l'Île Saint-Paul" allaient être inscrits sur les lieux.. "Ils" allaient retrouver Leurs noms. La petite Paule, dont l'existence était uniquement connue par l'histoire (elle ne fut jamais déclarée en naissance ou en  décès) allait finalement exister quelque part . Manuel, François, Pierre, Victor , Paule allaient avoir une trace de leurs courtes existences sur les lieux où ils furent enterrés.

Discours de Cécile Pozzo di Borgo Préfet des TAAF
Maryvonne Tatéossian très émue.

Une première commémoration très belle, les oubliés de Saint-Paul méritaient cela. Sans vouloir revenir sur le passé, nous ne pouvons que dire qu'enfin un peu de justice était rendue à ces pauvres gens qui étaient retombés dans l'oubli , ces pionniers des Kerguelen, dont certains ne revirent jamais leur Bretagne Natale.

Une croix pour la famille Le Brunou

Frédérique, la petite nièce de Victor, avait confié à Maryvonne une petite croix en argent afin de l'enterrer sur l'ïle.

Les oubliés entrent dans le patrimoine Historique et Maritime des Terres Australes et Antarctiques Françaises.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.