Le début de l'enfer

Hiver Austral 1930.Après une campagne de pêche à la langouste dans l'archipel des Kerguelen,et plus exactement sur l'île Saint-Paul,Alfred Caillé,Directeur Délégué de la société "La Langouste Française" , gérée par les Frères Bossières du Havre, demande 7 volontaires pour assurer le gardiennage de l'île et des installations pendant l'hiver Austral . 

La réserve de vivres étant largement insuffisante pour une durée aussi longue, les sept volontaires se font garantir la venue d'un bateau de ravitaillement rapidement.Promesse leur est donc faite de détourner un bateau dans les deux ou trois mois qui suivent.

Parmi ces sept volontaires il y a un couple de Concarneau:Victor et louise Brunou.Ils se sont mariés récemment.Louise était déjà une toute jeune veuve.Elle est enceinte et prête à accoucher.Mais qu'importe 1930 en pleine crise, il faut gagner sa vie, surtout lorsque l'on est jeunes.Alors surs que l'on ne va pas les abandonner et que bientôt un bateau va leur apporter de quoi tenir pendant tout l'hiver, ils décident de rester sur l'île.

 

Les sept gardiens sont:

François Ramamonzi ,un jeune malgache de 18 ans.

Louis Herlédan de Riec/Belon(Finistère),18 ans.

Pierre Quillivic de Concarneau(Finistère),18 ans.

Manuel Puloc'h de Trégunc(Finistère),26 ans.

Julien Le Huludut de Concarneau(Finitère),26 ans.

Victor Le Brunou de Concarneau(Finistère),28 ans.

Louise  Le Brunou, Concarneau(Finistère), 31 ans.

 

 

 

 

Pierre Quillivic (à l'extrême droite)

Img 0001 4
 

Julien Le Huludut(quelques années après le drame)

Img 0002 4

Louise et Victor Le Brunou le jour de leurs noces à Concarneau

Img 2

Louis Herlédan à son retour à Marseille,en 1931

Img 0002 7

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.